By admin | October 12, 2008 - 12:10 pm

Quelques mois avant son départ, Bush concentre ses efforts sur l'Iran et ôte la Corée du Nord de la liste des pays à libérer…
Bizarre, non? À la différence de l'Iran, la Corée possède l'arme, mais pas de pétrole.
Leurs voisins vont adorer, de Séoul à Tokyo…

 
 
By admin | October 9, 2008 - 1:00 am

Je laisse la parole à Alain :
Que reste-t-il quand on a épuisé tous les arguments rationnels contre son adversaire ?
Il reste l'irrationnel, l'activation des "cerveaux reptiliens" des électeurs. Au moment
où le PS allait être battu, ce qui allait donner la première cohabitation, à bout d'argument, il placardait : "Au secours, la Droite revient". Bien qu'avec humour, ce slogan jouait sur les réflexes de peur des électeurs de gauche défaillants.

Aux Etats Unis d'Amérique, M. Mac Cain qui voit son adversaire progresser, en est réduit aux mensonges, à la calomnie. Comme cela ne suffit pas, il s'abaisse en laissant ses partisans utiliser le pire mécanisme qui soit : celui de la haine.

L'électeur un peu faible d'esprit risque de se retrouver coincé entre les deux mécanismes puissants de la psyché humaine : l'amour ("Sarah, on t'aime") et la haine ("Barack Hussein Obama").

Pas que du bon. Surtout sur fond de crise économique montante.

 
 
By admin | - 12:00 am
Posted in Category: dubai, english, esclavage

The Guardian propose une vision alternative de Dubai en se focalisant précisément sur ceux qui en bâtissent les monuments…

 
 
By admin | October 7, 2008 - 9:46 am
Posted in Category: éthique, english, obama, tribunal

Le célèbre avocat consumériste Ralf Nader, outsider malchanceux de moultes élections présidentielles américaines, donne son point de vue… Comme d'habitude, c'est direct.

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW
 
 
By admin | October 5, 2008 - 12:00 pm

Lu sur Slashdot

Bush and collegues came into office promising to implement Grover Norquists ideas for contracting govenrment. The graphic phrase most often used was they would have to "strangle it in the bathtub" which was Norquist's shorthand for meaning that to reduce spending they had to basically remove govenement agencies and kill off revenue.

Fast forward we have years of the biggest govenement expansion ever. Some bandy the word "socialist" over the bailout. But actually that misses the big picture.

Suppose your goal was to move the governement more towards a corporatist outlook and to really strangle spending how could you do this.

You do it with debt. This 700 billion will be paralytic both in crippling elective goverment spending as well as it's ability to raise future debt. Oddly It does not actually go on the books as debt even but it is a liability.

And even if some day the loans and options they are buying pay off, it's accomplished the tow key goals.

1) strangling it in the bathtub. There cannot be any socialist expansion during Obama because there simply is no way to finance it either with direct revenue or borrowing.

2) a movement towards corporatism. The Government will rise and fall with the value of the companies it holds options in. What's good for the US really is what's good for AIG and JPmorgan, and the rest. Even the people admisistering the hen house in both the SEC and Treasury came from Goldmann Sachs.

The 1930's was when Corporatism was invented and the country practicing it, italy, was consider a miracle. the rest of the world was reeling in the depression. Senators and congressmen hailed the Moussilini miracle and went on fact finding missions to figure out how to import this here. Adolf Hitler was swept into power in part by nationalism that awoke in the aftermath of WWI but also because he too offered the fascist miracle for germany.

THe trains did run on time. THe auobahns emerged. It was spring time for hitler and germany too.

SO we now have an odd time in the US. We are backing our way into fascism. We have all the ingredient. Cheney and his patriot acts have created police powers that are unprecendented in our history of civil liberties. Even our allies like britain have gone to a surveliance society and now ponder 2 days detenciton with charges.

THe second fork of facism is corporatism where the state manages for the good of the corporations and vica versa. (the reason corproatism was such a miracle was precisely because of the vica versa. The people were really better off in the rising economy of italy).

So while hitler managed to once and for all kill the term "facism" at one time, it's potential for being an ecomomic engine was admired.

I note I'm not triggering Godwins law here because I'm not comparing my oponent to Hitler. Instead I'm saying that we are indeed backing into something that is facism in everything but name only, both the good and the bad.

"Fascism should more properly be called corporatism, since it is the merger of state and corporate power"
Mussolini

 
 
By admin | October 3, 2008 - 12:01 pm
Posted in Category: crise, désinformation, english, finance, usa

La video que voici le précise : les 800 milliards de la dernière chance ne sont pas destinés à renflouer les banques ayant concédé des prêts immobiliers à des Américains, non. Ils sont destinés aux créanciers étrangers, dont le principal : la Chine.

Petit conseil en cas de lecture trop lente : lancez la lecture, puis pausez-la immédiatement, le temps qu'elle se télécharge dans la mémoire tampon de l'applet. Relancez la lecture Sitôt que la barre de progression aura atteint un certain niveau.

Credits where due: MERCI à JW
 
 
By admin | - 12:00 pm
Posted in Category: censure, english, scientologie

Vu dans le SF Chronicle…

 
 
By admin | - 12:00 am
Posted in Category: crise, finance, français, obama

Je laisse la parole à Alain :
Après huit années de gouvernement conservateur, la candidature de M. Obama fait rêver ceux des Américains qui aspirent à plus d'équité entre les "pauvres" et les "riches".
Un article mis en ligne par wsws.org (World Socialist Web Site) et traduit en français donne à penser qu'il s'agit d'une illusion.

Du fait de l'adoption du plan Paulson …

"Obama sera en mesure de déclarer qu’il a les mains liées et qu’il n’a d’autres choix que de répudier ses promesses de campagne et d’adopter des mesures d’austérité."

Plus loin :

"Il (Obama) a ensuite déclaré, comme il l’a fait dans de nombreux discours et dans son débat avec McCain la semaine dernière, que le coût du sauvetage nécessitera des coupures dans nos futurs plans de dépenses dans les programmes sociaux fédéraux. Les programmes qu’il a promis au cours de la campagne électorale « pourrait être retardés ou étalés », a-t-il dit. Il a ajouté qu’une administration Obama mettrait de l’avant un programme de coupes dans le budget et d’austérité fiscale."

Au moins, vous aurez été prévenus.

 
 
By admin | October 2, 2008 - 2:00 am
Posted in Category: économie, français, russie

Je laisse la parole à Alain:
Il semble loin le temps de l'arrogance où, Boris Eltsine qualifié par dérision "Le Gros Rouge" à cause de son appétence (supposée ?) pour "la dive bouteille", faisait rigoler dans les chambrettes atlantiques.
Si l'on en croit Jacques Sapir, professeur d'économie à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, la Russie va bien traverser la tourmente financière en cours.
Peu endettée et bénéficiant d'excédents, dotée d'une croissance de 7 à 8%, elle est à l'opposé de son ancien adversaire qui vit depuis trop longtemps à crédit.
Dans un article mis en ligne par l'agence russe d'informations internationales Novosti, Jacques Sapir conclut ainsi :

Pays au carrefour de l'Europe et de l'Asie, économie qui va contribuer par son dynamisme à la croissance européenne, la Russie est bien placée pour inviter les autres grands acteurs de la scène financière internationale – la Chine et les pays européens en particulier – à coopérer.

 
 

Je laisse la parole à Alain:
C'est une affirmation en général admise en France : les élites sont formées dans les Grandes Ecoles. L'élite des élites passant par Polytechnique ou normale Sup'
Un étrange dévoiement s'était instauré depuis que les activités spéculatives généraient richesse pour certains et rémunération élevées pour les tête bien faites : les meilleurs de nos ingénieurs s'en allaient, à coup de mathématiques sophistiquées, élaborer des manipulations financières de plus en plus tordues.
Et patatras ! Le Veau d'Or s'est vautré ! La route du fric est, provisoirement,fermée.
Et l'élite des élites se retrouve à la recherche d'un boulot, éventuellement plus utile pour la collectivité qui finance les Grandes Ecoles.