On parle peu du Qatar, dont les représentants en France jouissent de moult exonérations fiscales alors qu'ils en rachètent les richesses à vil prix avec la bénédiction du futur-ex-président (on peut rêver…).

Voici un article décrivant ce "paradis".